Mahée

Mahée

Nous savons toutes et tous qu’il existe de multiples planètes dans notre univers mais à chaque fois les gens en oublient une : la colonie du temps des vacances. Je m’appelle Mahee, j’ai 17 ans et je suis actuellement en Terminale S à la Martiniere Duchere à Lyon. Cela fait maintenant 6 ans que je viens au temps des vacances.

 

Je me souviens parfaitement de toutes les années où le prince charmant venait dans ma classe pour me “vendre” sa colonie de rêves. J’ai souvent eu envie d’y aller mais la peur de ne pas m’intégrer m’empêchait de demander à ma mère de m’inscrire. Et c’est en 5e que la description d’Ariane et Câline Venus dans ma salle d’étude qui m’a fait sauter le pas. J’y suis allé une première fois, puis une seconde fois et depuis chaque été.

 

C’est précisément dans cette colonie que je rencontre des personnes extraordinaires tous les ans, que je vis mes meilleurs moments et surtout dans laquelle j’ai le plus d’imagination. Je décrirais le TDV comme l’endroit de tout les possibles. Une ambiance hors-norme règne dans ce lieu, la magie opère et on se retrouve toutes et tous dans la joie et la bonne humeur.

Vilard

Vilard

Je me présente, Ntwari Hervé Vilard, un des membres de la famille du TDV.   Cela fait deux ans que j’ai eu la chance de découvrir le TDV, un endroit paradisiaque, une famille de personnes merveilleuses où tout est fait et donné avec grand amour, un endroit idéal pour retrouver le vrai sens de la joie et de véritables moments de convivialité, des soirées autour du feu animées par des chants, des récits pour enfants, tout couronné par un ciel aux étoiles filantes, un vrai paradis.  

 

Au TDV, j’ai fait des connaissances, que ce soit par échange verbale ou même à travers l’expression du visage, le visage d’un de ces petits anges que j’ai toujours voulu tenir dans mes bras à chaque fois que je les croise, ces enfants du TDV qui dansent chaque soir au pas rythmé par ces belles mélodies : « On dirait », une de mes chansons préférées. Au TDV, on ne vit pas la réalité du monde, ce monde de stresse permanente, de solitude, de routine et de réglementation. Au TDV, on se permet la folie, à la découverte de la nature profonde d’un être, celle que nous cache le monde sans « folie ».  

 

Chaque jour que j’ai passé au TDV, c’est comme si le temps passait dix fois plus vite que le temps normal. Et mon cœur disait, et si l’été pourrait se prolonger pour y rester encore et encore. Mais, il y a toujours ce retour à la réalité qui nous rattrape !   Je remercie toutes ces âmes généreuses, Jean Armand qui m’a fait découvrir le TDV et toutes ces personnes qui rendent le séjour agréable, enfants, animatrices et animateurs, Top Z et Z. J’aime le TDV, j’aime les « TDVES », #TDVFOREVER !

Rémi

Rémi

J’ai découvert le TDV en 2003 (je crois, même plus sûr!) via mon parrain Francis (AKA le Z infirmer / linger / cuisto du séjour 1). J’y suis resté de longues années et j’ai eu un peu toutes les casquettes : top Z, animateur, puis directeur et Z. L’évolution de mes projets familiaux m’a un peu éloigné de la colo ces 2 dernières années mais je suis ce qui s’y passe avec beaucoup d’attention, et avec la certitude que j’y retournerai aussi.

 

Je rejoins de nombreux témoignages qui m’ont précédés sur un point, c’est qu’il est compliqué de décrire avec des mots les sentiments que l’ont peut connaître au Temps des Vacances. Si je dois résumer ce que ça m’évoque quand on m’en parle aujourd’hui, ce sont avant tout des rencontres. Au TDV j’ai rencontré des gens incroyables, tellement que j’en ai sûrement oublié certains, bourrés de qualités humaines; j’ai d’ailleurs toujours dis que c’étaient les gens qui la font vivre qui font la richesse de cette association. De ces rencontres me sont restées de nombreuses relations qui comptent et qui marqueront ma vie encore dans le future : mes 2 futurs témoins de mariage par exemple sont des amis que j’ai rencontrés lors de ma première année d’animation à la colo; de nombreux autres amis me restent de ces 5 années d’animation plus quelques unes de direction.

 

La direction a d’ailleurs été une expérience aussi formidable, qui m’a servi dans bien d’autres aspects de ma vie et aujourd’hui encore dans mon métier de prof, quand à ma façon d’appréhender les relations humaines et d’essayer de comprendre les gens (surtout les plus jeunes que moi!) . Ce qui était aussi génial dans cette fonction, lors des rares moments d’accalmie qu’elle offre (parce qu’on bosse quand même hein!), c’est qu’elle permet de prendre de la hauteur, de voir la colo qui tourne si bien, d’observer “de l’extérieur” comme les gens qui y sont vivent bien ensemble et en même temps trouvent chacun leur place.

 

Ce vivre ensemble qu’on retrouve chaque été est la meilleure réussite du TDV à mes yeux, et c’est ce qu’il faut garder à l’esprit pour guider ses évolutions dans le futur.

Clotilde

Clotilde

Je m’appelle Clotilde et je suis étudiante en communication et création numérique normalement à Lyon mais actuellement au Canada. Après avoir vu chaque année les présentations de Jean-Armand dans ma classe, j’hésitais à venir au TDV sans vraiment me lancer complètement.

 

Puis grâce à mon amie Bérénice, qui elle était déjà venu, j’ai finalement décidé de sauter le pas et de rejoindre la colonie. Dès ma première année en tant que colon j’ai tout de suite adhéré à l’ambiance.   On me demande souvent quel était mon meilleur souvenir ou ma meilleure année ; mais c’est très difficile de choisir. Même si je ne suis pas restée très longtemps comme enfant j’ai quand même pu vivre des expériences qui sont maintenant des beaux souvenirs de mon adolescence. Les projets que nous avons réalisés avec les autres enfants de mon groupe restent dans ma tête et je me suis vraiment fait de bons amis là-bas.  

 

Je suis, ensuite, revenue en tant que Top Z. J’ai pu voir la colonie sous un nouvel angle qui n’a fait qu’accentuer mon plaisir de revenir chaque année. Nous étions 9 Top Z à faire le ménage, la plonge, etc. La magie du temps des vacances est partout, c’est rare de voir un groupe de jeunes de 17 ans enthousiastes à l’idée de se réveiller pour nettoyer et pourtant je n’en retire que des bons moments.  

 

J’ai donc décidé de passer mon BAFA et de devenir animatrice au TDV. J’ai exercé mon stage BAFA là-bas et je continue à venir chaque été. J’ai pu découvrir différents séjours puisque jusqu’à présent je venais toujours au même. Ils sont différents et c’est toujours difficile de choisir auquel aller… Mais une chose est sûre c’est que je reviens.

Perrine

Perrine

Je viens au TDV depuis que je suis toute petite et je me revois encore à cette fameuse fête du dernier soir imiter notre cher et tendre prince charmant en criant « Au TDV, il n’y a pas de spectateur, il n’y a que des acteurs » .

 

Cette colonie de vacances c’est pour moi une famille mais aussi beaucoup de souvenirs, d’aventures et d’émotions : l’émerveillement devant un spectacle de cirque dans les bois, la fierté d’avoir repeint la salle de bal, le réconfort d’une tartiflette après 10h de marche, la folie pendant le jerk, les fous rires à table, l’adrénaline qui monte quand on veut gagner, la détente sur des matelas au soleil, l’onctuosité des chamallows au feu de bois.

 

J’ai grandi avec le TDV et j’ai eu plaisir à revenir en tant que Top’Z et animatrice, il ne manque que Z à mon actif, peut-être que ça viendra…

Gatien

Gatien

Je m’appelle Gatien, j’ai 21 ans et je suis en deuxième année à l’école d’ingénieurs des Mines de Nancy. Je suis allé 14 ans au TDV, d’abord en tant que colon, puis TOP Z et enfin animateur depuis quatre ans. Bien que le cadre du TDV soit le même tous les ans, chaque séjour est pour moi unique et singulier.

 

Le TDV est une grande famille grâce à laquelle on peut se construire et mûrir au travers des multiples expériences que l’on est invité à vivre en y allant. De ma première nuit sous la tente à un défi G15 de folie en passant par un commando dans les bois, le TDV m’a laissé des souvenirs impérissables qui sont autant de repères dans ma vie. Indubitablement, je ne serais pas le même aujourd’hui si je n’étais jamais allé au TDV, sans cette dose de partage, de bonheur et de bienveillance chaque été.

 

Que ce soit en tant que colon ou en tant qu’animateur, le TDV nous apporte toujours quelque chose de fort et de magique. Mais la magie du TDV se mesure non seulement grâce aux souvenirs qu’elle laisse mais aussi par cette espèce de « colo blues » qui nous touche tous en rentrant chez nous après un séjour ou une semaine bricolage. Il faut un temps d’adaptation pour retourner à ses habitudes, et c’est dans ces moments là que l’on se rend compte à quel point on y est bien, au TDV.